Annick est dyspraxique

L'histoire d'une enfant dyspraxique dont la plus grande qualité est la fiabilité.

Région : Auvergne-Rhône-Alpes
Métier qu'elle rêve d'exercer quand elle sera grande : fleuriste
Particularité : atteinte du trouble de l'acquisition de la coordination

Enfant dyspraxique

Qu'est-ce que la dyspraxie ?

La dyspraxie développementale est un trouble spécifique du développement moteur. On peut la considérer comme :

  • un trouble d’acquisition de la coordination (TAC) décrit par les chercheurs et cliniciens comme une maladresse motrice de la réalisation du geste ;

  • un trouble de cette même réalisation gestuelle secondaire à un défaut de la représentation mentale des gestes volontaires (trouble cognitif praxique conceptuel).


La dyspraxie est qualifiée de spécifique lorsqu’elle exclut un retard intellectuel ou une affection neurologique.

Les enfants dyspraxiques représentent entre 3% et 6% des enfants.

Diagnostic & Adaptation

On trouve différentes formes de dyspraxie :

  • dyspraxie constructive :

    • visuo-spatiale : trouble de la planification du geste, de l’organisation du regard et de l’espace ;

    • non visuo-spatiale : trouble de l’assemblage des éléments de l’espace ;

  • dyspraxie idéatoire : difficultés de planification et de réalisation du geste comme en manipulation d’objets ou d’outils (crayon, etc) et cela, bien que l’enfant connaisse leur usage ;

  • dyspraxie idéomotrice : difficultés de réalisation des gestes symboliques (propre mimo-gestualité de la personne ou imitation du geste d’un tiers) ; l’enfant sait planifier son geste mais l’exécute maladroitement ;

  • dyspraxie de l’habillage : habits à l’envers, boutonnage, laçage ;

  • dyspraxie bucco-linguo-faciale : difficultés à réaliser des gestes simples ou complexes de la bouche (langue, lèvre et mimiques).

Des suggestions pédagogiques à l’intention des enseignants peuvent être trouvées dans le document suivant : Suggestions pédagogiques pour la dyspraxie

Annick est dyspraxique